En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, afin que nous puissions vous proposer un service adapté et de qualité ×
Comment entretenir sa pelouse en juin ?

Comment entretenir sa pelouse en juin ?

Avec le mois de juin et l’été qui approche à grands pas, c’est la période la plus intense de croissance de votre pelouse. Il est nécessaire d’accélérer l’entretien de votre gazon pour le plus grand plaisir des yeux et votre bien-être !

Mon extérieur


Le grand nettoyage

Commencez par un nettoyage en enlevant les feuilles mortes et les brins de gazon jaunis à l’aide d’un râteau. Ce nettoyage favorisera un verdissement rapide de la pelouse. En revanche, si votre sol est détrempé, attendez qu’il sèche avant de le nettoyer.

A cette période de l’année, il est fort probable que votre gazon présente de la mousse. Cette dernière peut être provoquée par une mauvaise aération du sol, des tontes trop courtes, un sol pauvre en nutriments et encore bien d’autres facteurs. Retirez la mousse de votre gazon soit à la main ou avec un couteau désherbeur. Portez des gants pour cette opération et profitez-en pour vous débarrasser aussi des mauvaises herbes.

Si vous constatez que votre sol est trop compact, n’hésitez pas à utiliser un aérateur mécanique pour réaliser des carottages. L’aérateur mécanique s’utilise sur un sol légèrement humide et on évite de s’en servir en cas de présence de gel ou de forte humidité. Une fois le carottage effectué, vous pouvez vous servir des carottes obtenues comme terreau en les désagrégeant et en les répartissant équitablement sur le sol. L’aération du sol présente de nombreux avantages à savoir : une infiltration optimale des nutriments et de l’eau, une meilleure distribution de l’oxygène dans le sol ou encore un meilleur développement racinaire à travers l’amélioration de la décomposition de la matière organique. Vous pouvez également aérer le sol en vous servant d’une fourche.

La tonte de la pelouse

En cette période, vous efforts vont surtout se concentrer sur la tonte. Elle se fera désormais à une fréquence hebdomadaire au minimum. En effet, la pousse est plus rapide car la photosynthèse est stimulée par les journées qui s’allongent et la croissance végétative à cette période (la montée en graine).

Lors de la tonte du gazon, faites attention à ne pas le tondre trop court, 3 à 4 cm minimum. Autrement, vous inviterez ainsi les vers blancs et différentes plantes opportunistes telles que les mousses à s’installer dans votre jardin. Pour une tonte sécurisée, tondez votre pelouse en gardant une hauteur minimale de 7,5 cm. C’est le moment de réaliser votre compost : mélangez les résidus de tonte à votre compost à condition que les résidus ne dépassent pas les 25%.

La rénovation

Une bonne rénovation de terrain passe par un terreautage. En effet, ce dernier améliore la qualité du sol grâce à une meilleure activité microbienne dans le sol. Ainsi, il favorise la réparation des zones endommagées.  Pour réaliser le terreautage, aérez vote terrain puis appliquez le terreau à la pelle et passez le râteau afin de faire descendre convenablement le terreau à la base de la pelouse.

Après le terreautage, il est fortement recommandé de réaliser un ensemencement si la pelouse est clairsemée (manque de densité). Pour ce faire on utilise un gazon de regarnissage. En raison de ses graines pelliculées, ce type de gazon n’est pas consommé par les oiseaux ; ce qui favorise la germination et la pousse rapide. Pour ensemencer, commencez par griffer la terre à l’aide d’un râteau aux endroits où vous souhaitez mettre les semis. Répartissez les graines de façon régulière sur ces zones en comptant environ 40 g de graines par m2. Enfouissez ensuite vos graines dans le sol à l’aide du râteau et recouvrez-les d’une fine couche de terreau léger. Tassez et arrosez pour finir.

L’arrosage

Si vous effectuez un regarnissage de gazon en période de chaleur, il faudra régulièrement arroser votre pelouse. Par ailleurs, il y a des règles à respecter pour une pénétration optimale de l’eau dans le sol.

Ainsi, il est conseillé d’arroser le jardin hors période d’ensoleillement, tôt le matin ou tard le soir voire la nuit. Ce faisant, vous réduisez considérablement l’évaporation de l’eau due au soleil. Pour les petits jardins, un arrosage au tuyau ou à l’arrosoir est suffisant. En revanche si votre jardin est grand, il est préférable d’utiliser un système d’arrosage automatique. Pour une utilisation efficace de ce type de système, la micro-irrigation et l’irrigation goutte à goutte sont les plus utilisées car elles arrosent uniformément la pelouse tout en utilisant une quantité d’eau contrôlée. Pour le réussir, le système doit non seulement être bien conçu mais surtout, bien calibré.

Avec cette cadence d’entretien, n’hésitez pas à faire appels aux jardiniers de la communauté YoupiJob pour vous aider dans les différentes étapes d’entretien du jardin, mais aussi pour le choix et le calibrage du système d’irrigation.

Articles similaires

Comment créer un potager collectif ?

Agir au quotidien concrètement pour préserver la planète passe aussi par consommer des fruits et ...

Comment entretenir sa terrasse ou son balcon en hiver

Même en plein hiver, les passionnés du jardinage ont toujours une bonne raison pour sortir chouch...

Comment protéger mes plantes contre le froid ?

Avec le vent, l’humidité et les chutes de température, les plantes s’affaiblissent. Pour favorise...

Besoin d'aide ? Trouvez quelqu'un pour vous aider

Demander un service

Réalisez des jobs et augmentez vos revenus

Devenir jobeur