En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, afin que nous puissions vous proposer un service adapté et de qualité ×
Comment parler du harcèlement scolaire avec mes enfants ?

Comment parler du harcèlement scolaire avec mes enfants ?

Ce 8 novembre 2018 est la journée internationale contre le harcèlement scolaire. Que vous soupçonniez ou non que votre enfant en soit victime voire auteur, il est important d’en parler avec vos enfants afin de prévenir tous risques.

Ma famille


Qu’est-ce que le harcèlement scolaire ? 

Le harcèlement scolaire est une violence répétée pouvant être physique, verbale et/ou psychologique. Il n’y a pas de profil type de victime. Toutefois les enfants présentant une apparence, un comportement ou une préférence (passions, matières) qui diffère de la majorité des autres enfants peuvent être plus fréquemment visés. Aussi, un enfant appartenant à un groupe culturel, présentant un trouble de la communication, un handicap physique ou moral ou encore l’identité du genre (exemple : des garçons efféminés) peuvent être des cibles pour les harceleurs. Egalement, les victimes peuvent tout simplement être des enfants qui sont pris en grippe par une ou plusieurs personnes ou n’ont pas la force ou le courage de tenir tête à leurs harceleurs. Le cyber-harcèlement est un fléau qui se répand de plus en plus aujourd’hui, en raison de l’usage des réseaux sociaux massif et de plus en plus tôt chez les enfants (bien qu’il n’existe pas un âge minimum pour se créer un compte, la majorité numérique a été fixée en France à 15 ans).

Les harceleurs peuvent être un petit groupe prenant à partie une victime. Le harcèlement peut se manifester par des coups, des tirages de cheveux, du racket, des moqueries, des injures, des mises à l’écart, etc.

Il revient donc aux parents de repérer les signes de harcèlement scolaire chez leurs enfants ; que ces derniers soient bourreaux, témoins ou victimes. La responsabilité de l’établissement scolaire est aussi mise en jeu et le personnel scolaire doit être formé pour prendre correctement en charge ce type de situation.

Repérer les signes de harcèlement scolaire chez son enfant

Chez un enfant victime de harcèlement scolaire, divers changements peuvent s’observer dans son comportement : le décrochage scolaire, la dépression, les troubles du sommeil ou de l’alimentation, etc. En effet, un enfant qui est habituellement joyeux et entreprenant se montrera moins gai et beaucoup plus réservé. Aussi, faites attention à remarquer divers signes de manque d’enthousiasme pour l’école. Si votre enfant appréhende les lundis, les rentrées et sorties scolaires, les risques qu’il soit harcelé à l’école sont élevés.

D’autres moyens vous permettront également de détecter des signes de harcèlement chez votre enfant. Pour ce faire, demandez-lui de vous raconter sa journée quand il rentre à la maison. Demandez-lui subtilement comment le traitent les autres enfants, s’il a des amis, ou encore ce que pensent ses amis de ses choix et de ses idées. Si vous le trouvez trop hésitant sur certains points, vous pouvez vous rapprocher de son enseignant(e) afin de mieux vous informer sur la situation.

Il se peut que votre enfant ne soit pas une victime mais plutôt un bourreau. Dans ce cas, observez son comportement à la maison. Vérifiez s’il est impulsif ou s’il se montre nerveux quand vous lui refusez une demande ; ou encore s’il a tendance à brutaliser ses frères et sœurs. Vous pourrez alors vous tourner vers l’école pour en discuter avec ses professeurs et vérifier son comportement auprès de ses camarades.

Que faire contre le harcèlement scolaire ?

La première des choses est d’en parler et d’aider votre enfant à comprendre qu’il est victime de harcèlement (s’il ne le réalise pas encore). Ensuite, il faudra lui faire comprendre que personne n’a à le subir et que cela n’est pas de sa faute. Il faudra aussi l’encourager à en parler aux adultes, aussi bien aux professeurs, surveillant(e)s, assistant(e)s pédagogiques qu’aux parents des élèves impliqués.

Les parents des victimes de leur côté, doivent demander impérativement une rencontre avec les responsables de l’établissement scolaire puis avec les parents du ou des harceleur(s) afin d’en discuter. Il est nécessaire aussi de responsabiliser les témoins, passifs ou actifs. Le harceleur devra être entendu afin de mettre fin immédiatement au harcèlement.

En prévention, l’école, les parents et les enfants doivent aborder le sujet de manière éducative. Du côté des parents, il peut être intéressant d’inscrire les enfants aux arts martiaux. Le but ici est de leur faire comprendre qu’ils n’ont pas à frapper pour être forts mais plutôt leur permettre de gagner en confiance pour ne plus se montrer vulnérables face aux harceleurs. En effet, ces derniers n’attaquent leurs victimes que quand ils remarquent de la peur chez leurs souffre-douleurs.

En France, il existe un numéro vert « Non au harcèlement » qui est le 3020 ; disponible du lundi au vendredi de 9h à 18h. En Belgique, le numéro vert « Ecole et Parents » est le 0800/95580 et est disponible du lundi au vendredi de 9h à 13h. En savoir plus : Non au Harcèlement

Vous souhaitez que vos enfants se sentent en sécurité et qu’ils s’organisent à leur retour d’école quand vous n’êtes pas à la maison ? Faites appel aux baby-sitters de la communauté Youpijob qui sont tous évalués par notre équipe de modération et leurs clients.

Articles similaires

Célébrer Halloween et idées de costumes d’enfants

Le 31 octobre c’est Halloween et vos enfants sont déjà tout excités à l’idée de passer cette jour...

Que faire avec les enfants durant les vacances de la Toussaint ?

Elles sont enfin là ces premières vacances que les enfants attendent avec impatience ! Nos idées ...

Comment réussir un gouter d’anniversaire

Pour réussir un goûter d’anniversaire et célébrer ce jour comme il se doit afin que votre enfant ...

Besoin d'aide ? Trouvez quelqu'un pour vous aider

Demander un service

Réalisez des jobs et augmentez vos revenus

Devenir jobeur