En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies, afin que nous puissions vous proposer un service adapté et de qualité ×
Les aides financières et les tarifs pour faire garder ses enfants à domicile

Les aides financières et les tarifs pour faire garder ses enfants à domicile

Ça y est, vous avez choisi le mode de garde pour votre petit chérubin ? Il est maintenant temps de découvrir les allocations qui vont alléger vos factures. Bien que le montant varie en fonction du revenu, les aides destinées à la garde d’enfant restent les mêmes

Garde d'enfants


Ça y est, vous avez choisi le mode de garde pour votre petit chérubin ? Il est maintenant temps de découvrir les allocations qui vont alléger vos factures. Bien que le montant varie en fonction du revenu, les aides destinées à la garde d’enfant restent les mêmes. Que ce soit une crèche, une assistante ou encore une auxiliaire maternelle, vous obtiendrez un soutien financier. Retrouvez toutes les informations utiles pour bénéficier d’une garde à coût réduit.

Les allocations familiales, la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant ou PAJE, qu’est-ce que c’est ?

  • Prime à la naissance du bébé

La naissance de bébé bouleverse tout, et se ressent dans la gestion du budget familial. Pour vous aider à faire face aux dépenses attachées à l’arrivée de votre petit, la CAF octroie une prime à la naissance. Ce soutien financier est prévu dans le cadre des aides liées à la prestation d’accueil du jeune enfant ou PAJE. Cette allocation peut être perçue par les ménages ayant des ressources annuelles inférieures au plafond défini par la CAF. Le montant total s’élève à 923,09 €. Le versement de la prime à la naissance se fait en une seule fois dans les 2 mois suivant la venue du bébé.

  • Allocation de base

L’enfant grandit et les dépenses avec lui ! D’où l’importance de l’allocation de base qui fait partie des aides financières versées par la CAF. Ce soutien a été mis en place pour assister les parents dans les dépenses liées à l’entretien et l’éducation de votre bambin. Cette aide est octroyée sous conditions : avoir un enfant de moins de 3 ans ou avoir adopté un enfant de moins de 20 ans. Vous en bénéficierez si vous avez un revenu annuel inférieur au plafond imposé. N’hésitez pas à consulter le site de la CAF ou du service public pour obtenir plus de détails sur cette allocation.

  • Le Complément de libre choix du Mode de Garde

Quand papa et maman travaillent, il devient indispensable de faire garder le petit loustic. Afin de compenser les dépenses liées à la garde, la CAF ou la MSA accorde le Complément de libre choix du Mode de Garde (CMG). Cette prime prend en charge près de 85% des tarifs de garde d’un enfant de moins de 6 ans. Pour en bénéficier, vous devez faire appel aux services d’une assistante maternelle agréée, d’une association habilitée, d’une garde à domicile ou d’une micro-crèche. Le coût de la prestation ne doit pas non plus dépasser les 48,80 € par jour et par enfant gardé.

L’aide fiscale et les autres aides

  • Les crédits d’impôt : comment ça marche ?

Le crédit d’Impôt Famille ou CIF est une aide financière que l’État octroie aux entreprises qui participent aux dépenses liées à la garde d’enfant de leurs salariés. Le CIF rembourse 25 à 50% des frais investis par les entreprises dans la garde des enfants de leurs employés. Le montant maximum est fixé à 500.000 € par an.

Plus simple encore avec le jobing, en embauchant vous-même une garde d’enfants à domicile sur youpijob.fr, vous bénéficiez de 50% de crédit d’impôt : la moitié de la somme réglée vous sera reversée lors de votre prochaine déclaration d’impôts ou bien vous sera directement remboursée si vous ne payez pas d'impôt. Voir les avantages du CESU (Chèque Emploi Service Universel).

  • Les aides provenant de votre entreprise

Grâce au Crédit d’impôt Famille, les entreprises peuvent mettre en place ou financer des structures d’accueil pour les enfants de moins de 3 ans de leurs employés. Cette aide peut aussi couvrir la prise en charge des tarifs de garde des petits dans les crèches ou les garderies. Le CIF permet également aux sociétés de verser des aides financières à leurs salariés. Les allocations sont utiles pour le financement des prestations de services à la personne comme les assistantes maternelles, les baby-sitters ou les nourrices.

  • Les aides locales

Certaines collectivités territoriales mettent actuellement en place des allocations de garde d’enfants pour leurs résidents. Ces aides peuvent provenir de la municipalité ou du département selon votre lieu d’habitation. On peut citer les financements « Papado » de la ville de Paris ou le « Bébédom 92 » du département des Hauts-de-Seine en guise d’exemple. Ils permettent de toucher des allocations sous certaines conditions. Pour vous informer sur les offres disponibles dans votre région, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie.

Une baby-sitter fiable à moindre coût : comment la trouver ?

  • Établir son budget

De nos jours, les tarifs de garde d’enfant varient selon les régions et les prestations proposées. Pour connaître les prix les plus pratiqués, il est préférable de se renseigner auprès des parents de votre entourage. Vous pouvez aussi consulter la moyenne du coût horaire d’une garde à domicile dans votre département sur les sites web spécialisés. N’oubliez pas de prendre en compte les différentes aides financières liées à la garde d’enfant quand vous établissez votre budget baby-sitter. Il faut également considérer les frais de repas et de transport qui sont souvent pris en charge par les employeurs.

  • Trouver la baby-sitter de confiance sur Youpijob

Youpijob est une agence de jobbing en ligne qui vous aide à trouver en quelques clics une baby-sitter de confiance. Le site présente plusieurs profils de particuliers rigoureusement sélectionnés par l’équipe de Youpijob. Afin de faciliter vos recherches, un formulaire automatisé permettant de poster vos attentes et vos besoins est disponible en ligne. Vous pouvez ensuite accéder à une liste de jeunes mamans, étudiantes ou retraitées se trouvant à proximité de votre domicile. Pour choisir la bonne personne, vous pouvez vous fier aux évaluations et aux témoignages des anciens employeurs.

  • Les modes de paiement

De nos jours, la rémunération des baby-sitters peut se faire selon différentes manières. Vous pouvez les payer par chèque, en espèces, par virement ou via le ticket CESU. Le Chèque Emploi Service Universel est très pratique du fait qu’il peut servir à la fois de bulletin de salaire et de contrat de travail. Pour vous assurer de la qualité des prestations et de la sécurité de vos petits, les collaborations avec une baby-sitter doivent être formalisées par un contrat de travail.